Vendre son Riad, sa propriete de luxe au Maroc

  • Home
  • Vendre son Riad, sa propriete de luxe au Maroc

Au Maroc il est possible vendre tout comme de louer sa villa ou toute autre maison de luxe que vous possédez. Représentant une valeur sure, il est important de connaître à quel prix sera vendu son patrimoine. Découvrez dans cet article des astuces pour rentabiliser la vente de votre maison de luxe au Maroc.

Évolution des prix du patrimoine immobilier sur le marché marocain

Investir dans le real estate morocco au Maroc s’avère être un meilleur plan pour les hommes d’affaires qui évoluent dans le domaine de l’immobilier. Des années d’expérience de certains investisseurs dans le bien foncier au Maroc révèlent que la valeur d’un patrimoine dépend de la catégorie à laquelle il appartient. En effet, il existe seulement trois classes connues pour tous les types d’habitations. Soit elles sont anciennes, récentes ou neuves. Cependant, ces différentes classes ont été catégorisées selon l’âge que dispose votre bâtiment. Si le bâtiment a été construit il y a déjà 15 ans au moment où vous négociez le marché, il est dit ancien. De même, si la construction a 6 à moins de 15 ans d’âge, elle est dite récent et si elle a moins de 6 ans, alors elle est carrément neuve.

Puisque les ventes de résidence dans le pays ne cessent d’augmenter de temps en temps, la direction générale chargée de la gestion des impôts a établi un référentiel. Pouvant être consulté en ligne, il est basé sur l’enregistrement des divers prix dans plusieurs régions du pays avec une méthode dirigée attentivement sur les différents regroupements. Il permet alors à toutes les personnes vendeurs, bailleurs ou acheteurs d’avoir une idée sur la valeur que pourrait prendre le bien qu’il a en face de lui.

Vos prévisions lors de la vente ou de la location de votre patrimoine immobilier

Que vous soyez vendeurs ou acheteurs, il est très crucial que vous sachiez à quoi vous attendre avant de vous lancer dans un achat ou vous décidez de la vente de votre immeuble. Puisqu’elle ne ralentit pas une seule seconde, il existe une multitude d’informations sur l’évolution des résidences au Maroc. Il faut reconnaître aussi que l’impact de la baisse du pouvoir d’achat des Marocains n’a pas de conséquences négatives directes sur le marché de l’immobilier. Dans les villes les plus connues du pays, la demande est de plus en plus forte. Dans par exemple la Casablanca où le prix d’un immeuble peut être évalué à plus de 1800 € et au Marrakech ou ça tourne au tour de 1219 € par mètre carré, les investisseurs sont plus de 11 millions. Il y a aussi la ville de Tanger qui est d’une très grande affluence elle aussi avec un prix de vente de 1212 € par mètre carré. Toutefois, une taxe d’habitation est imposée à tous les investisseurs du pays. Une somme de 30 % qui se fixe en fonction du type de bien que dispose l’acheteur, le bailleur ou même le vendeur.

Avantages d’un investissement dans l’immobilier au Maroc

Tout investisseur s’inscrit dans le but rentabiliser sur son investissement. En effet, le pays offre un territoire très propice à toutes personnes étrangères pour épuiser ses séjours pendant les vacances. Le patrimoine culturel du milieu de même que son historique qui sort de l’ordinaire attirent particulièrement les voyageurs fantaisistes comme professionnels. Les règles d’achats de biens dans le pays sont semblables à celles présentes en France ou dans d’autres pays dans l’Europe. Elles permettent alors aux personnes d’autre continent que l’Afrique de faire des investissements sans trop se soucier des ennuis qu’ils auront à faire face.